Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
Retour
Elizabeth DRÉVILLON
9 mars 2022
Pour un audiovisuel fort et indépendant

Pour un audiovisuel fort et indépendant

Communiqué du 9 mars 2022

Monsieur le candidat à l’élection présidentielle,

Une épidémie mondiale qui a scotché nos concitoyens devant leur poste, et qui a sonné la fin du « moins d’Etat », une guerre menée par un dictateur qui détruit un pays et musèle toute forme d’expression libre... Que vous faut-il de plus ?

Que vous faut-il de plus pour comprendre que notre pays a besoin d’un audiovisuel public fort et indépendant ?

Monsieur le candidat à l’élection présidentielle,

Un audiovisuel public fort, c’est un audiovisuel qui a des moyens renforcés, pas un audiovisuel à qui on supprime 200 M de budget.

Un audiovisuel public indépendant, c’est un audiovisuel qui ne dépend pas du bon vouloir du pouvoir en place, et qui dispose de ressources pérennes.

En faisant disparaître la taxe d’habitation, monsieur le candidat, vous saviez que vous faisiez disparaître mécaniquement le financement du service public.

Quelle solution de remplacement avez-vous proposé depuis ? Aucune.

In extremis, vous avez lancé une consultation pour répondre à ce problème majeur. Les professionnels ont répondu « blanc » ... vous avez dit « noir ».

Par le simple fait du Prince, vous décidez de fragiliser un des piliers essentiels de notre démocratie.

Quand les partis extrêmes prônent pour la suppression du service public, ils sont dans leur rôle. Des journalistes indépendants qui dénoncent leurs mensonges, c’est pour eux un cauchemar. La répression de l’information par les régimes autoritaires nous la constatons tous les jours, et leur position est cohérente avec leur vision de la société.

En n’assurant pas de manière indiscutable, un financement de l’audiovisuel public fort et indépendant, quelle vision du monde nous proposez-vous, monsieur le candidat ?

Votre campagne ne fait que commencer, et nous espérons que vous entendrez notre immense inquiétude : affaiblir l’audiovisuel public, c’est affaiblir l’Etat de droit, c’est tuer la démocratie.

Elizabeth Drevillon, présidente de la Garrd Laurent Jaoui, président de U2R

Documents
icoPaperclip32Dark 2022_03_1COMCAP0322.pdf
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Présidentielle 2022: que veulent les réalisateur·ice·s?

Présidentielle 2022: que veulent les réalisateur·ice·s?

Communiqué du 24 mars 2022Les réalisateur·rice·s uni·e·s dans l’Intersyndicale - Garrd et U2R -...

25 mars 2022
Pour un audiovisuel fort et indépendant

Pour un audiovisuel fort et indépendant

Communiqué du 9 mars 2022Monsieur le candidat à l’élection présidentielle,Une épidémie mondiale...

Elizabeth DRÉVILLON
9 mars 2022
Mais quelle mouche a piqué la Direction de France Télévisions?

Mais quelle mouche a piqué la Direction de France Télévisions?

La Garrd apprend que France Télévisions confierait à Mathieu Bock-Côté, l’essayiste québécois...

11 février 2022
Soutien de la Garrd à Michaëlle Gagnet, Ophélie Meunier et Amine Elbahi

Soutien de la Garrd à Michaëlle Gagnet, Ophélie Meunier et Amine Elbahi

La Garrd, syndicat des auteurs-réalisateurs de reportages et de documentaires apporte tout son...

4 février 2022
La parité maintenant ! - 18 janvier 2022

La parité maintenant ! - 18 janvier 2022

LA PARITE est devenue depuis des années le mot magique des discours politico-médiatiques. Mais...

Barbara LESCLAUZE
18 janvier 2022
Cavalier Seul de l'Audiovisuel (C.S.A) - 14 décembre 2021

Cavalier Seul de l'Audiovisuel (C.S.A) - 14 décembre 2021

Depuis plusieurs années, la mobilisation des professionnels de la création et des pouvoirs...

Barbara LESCLAUZE
14 décembre 2021